[VŒU] 584 personnes dont 234 enfants sans places à la halte de nuit en octobre à Angers

[VŒU] 584 personnes dont 234 enfants sans places à la halte de nuit en octobre à Angers

Vœu déposé par Silvia Camara-Tombini au nom du groupe Aimer Angers au Conseil municipal du lundi 28 octobre 2019-

Alors que l’hiver approche à grands pas et que le froid refait son apparition, la situation à la halte de nuit est toujours et de plus en plus tendue. Chaque jour plusieurs dizaines de personnes, enfants, femmes, personnes en situation de fragilité se retrouvent sans solution à la halte de nuit par manque de places.

Bien sûr, nous savons que des citoyens Angevins veilleurs sont présents chaque soir pour accompagner ces personnes, pour leur proposer du réconfort et quand c’est nécessaire pour les orienter vers les 55 citoyens angevins jokers qui pourront accueillir pour la nuit celles et ceux qui n’ont pas de solution. Seulement ce n’est pas leur rôle et de plus, ils ne sont pas suffisamment nombreux. Ainsi, chaque jour des familles entières se retrouvent sans solution.

Depuis l’année dernière, la situation s’est améliorée avec l’ouverture par France Horizon d’un accueil de jour, avec l’installation de nouveaux locaux pour le PASS ou encore par la mise en place d’un petit déjeuner à la halte de nuit. Mais tout cela reste insuffisant.

Concernant le mois d’octobre, si l’on cumule les soirées du mois :
- 587 personnes se sont retrouvées sans place au sein de la halte de nuit à 20h30, dont 234 enfants
- 386 ont pu être hébergées chez des jokers
- 201 se sont retrouvées sans solution du tout, à la rue.

Autres exemples malheureux de cette situation :
Le 21 octobre, un lundi soir, 14 enfants se sont retrouvés à la rue, malgré la mobilisation des jokers. Des enfants qui n’ont pas pu avoir de couverture. De même, le 2 octobre, plusieurs bébés ainsi qu’une femme enceinte de 7 mois étaient à la rue.

Les exemples sont malheureusement quotidiens. Une seule réponse possible : augmenter le nombre de places à la halte de nuit !

C’est pourquoi nous, élu-e-s du conseil municipal d’Angers, bien que nous soyons conscients qu’il serait illusoire de promettre que personne ne dormira plus à la rue avant la fin de l’année, nous prenons l’engagement de tout mettre en œuvre pour améliorer le plus rapidement possible la situation et faire en sorte que plus aucun enfant ne dorme à la rue à Angers, ville reconnue Amie des enfants par l’UNICEF.

Ainsi, en partenariat avec l’Etat, nous proposerons d’agrandir avant l’hiver la halte de nuit dont la capacité d’accueil n’a pas évolué depuis sa création alors que la situation géopolitique a, elle, considérablement évolué. En attendant, nous proposerons que d’autres lieux soient mis à disposition (à l’image de ce qui est fait lors du plan grand froid). Nous proposerons enfin une amélioration des abords du site, notamment en termes d’éclairage et de mise à l’abri.

Silvia Camara-Tombini